Chou romanesco

Le chou romanesco est un légume ancien mais est cultivé en France seulement depuis les années 90.

On le reconnait à sa forme géométrique et à sa couleur d’un vert éclatant.

Connaissez-vous ses propriétés ?

On l’appelle légume fractal en rapport à sa forme car il est composé de fleurettes et dans chaque fleurette s’en trouve une autre et ainsi de suite…

Comme chaque légume, le chou romanesco contient des antioxydants, des vitamines et des minéraux. Énumérons ensemble ses constituants.

Les vitamines
– La vitamine C : c’est une vitamine hydrosoluble qui ralenti le vieillissement cellulaire et capture les radicaux libres pour les éliminer.

– L’acide pantothénique ou vitamine B5 : elle contribue aux métabolismes des nutriments (glucides, lipides, protides), elle participe à la synthèse de certaines hormones et joue un rôle dans la croissance des tissus.

– La vitamine B6 ou pyridoxine : elle intervient dans le métabolisme des acides aminés, du glycogène et dans la synthèse de l’ADN et de l’hémoglobine.

– L’acide folique ou vitamine B9 : elle est très importante dans la production de l’ADN et dans le métabolisme des acides aminés. La vitamine B9 est essentielle pour le développement du fœtus.

– La vitamine K : elle joue un rôle dans la synthèse des protéines nécessaire à la coagulation sanguine.

Les minéraux
– Le manganèse : il est essentiel aux métabolismes des protides, lipides et glucides. Il participe à la production d’insuline ainsi qu’aux défenses antioxydantes.
– Le potassium : il assure les fonctions virales, participe à l’équilibre acido-basique avec le sodium et est essentiel à la contraction musculaire ainsi qu’au bon fonctionnement des reins.

Les fibres
Le chou romanesco est riche en fibres, il en contient 3,4 g pour 100 g. Les fibres contribuent au bon fonctionnement du transit intestinal et apportent un pouvoir rassasiant.

Les molécules anti-cancer
Ce légume contient du sulforaphane, du glucosinolate et de l’indole-3 carbinole qui sont des molécules anti-cancer. En effet, elles empêchent les cellules pré-cancéreuses d’évoluer en tumeurs malignes.

Enfin, le chou romanesco est très faible en calorie puisqu’il apporte seulement 29 kcal pour 100 g.
N’hésitez pas le consommer aussi bien cru que cuit.
Vous pouvez le conserver dans le bac à légumes de votre réfrigérateur pendant 2-3 jours.

ASTUCE : Pour éviter les désagréments de digestion dû aux composés soufrés qu’il contient, faites cuire tout type de chou dans deux eaux différentes.

Bonne dégustation 😉

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn